Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

L'autonomie productive et alimentaire : les paysans kayambis entre agro-industrie et agroécologie (Equateur)

Résumé : Cette thèse de géographie sociale examine la recomposition de l’autonomie productive et alimentaire paysanne dans le territoire kayambi (Andes septentrionales équatoriennes), autonomie définie comme la capacité des paysans à choisir leurs dépendances. Situé à proximité de la métropole de Quito (2 millions d’habitants), le territoire kayambi est marqué par une organisation altitudinale des conditions de milieux.La première partie de la thèse offre une analyse historique des transformations du système agri-alimentaire kayambi depuis la colonisation inca à partir d’une relecture de travaux d’historiens et d’anthropologues. Les agricultures andines sont les héritières d’un dualisme agraire et alimentaire fondé il y a cinq siècles sur les structures latifundiaires et minifundiaires de la colonisation espagnole. Ce système agraire constitue le substrat d’un système agri-alimentaire territorial polarisé par les formes d’agriculture ainsi que par les formes d’approvisionnement, de transformation, de distribution et les comportements alimentaires.La seconde partie de la thèse rend compte des recompositions contemporaines de l’autonomie productive et alimentaire paysanne kayambie à partir d’entretiens qualitatifs et quantitatifs conduits auprès d’acteurs du développement (37 entretiens) et de paysans-mangeurs (110 études de cas approfondies sur les pratiques agricoles et 65 enquêtes sur les pratiques alimentaires [« rappels de 24h » répétés 5 fois et observations participatives]). Les réformes agraires (1964, 1973, 1976) ont libéré la paysannerie kayambie des relations sociales de production semi-serviles précapitalistes. Celle-ci a ainsi gagné une autonomie foncière, productive et alimentaire. Cependant, l’hypothèse centrale de cette thèse est que la plupart des paysans kayambis connaissent une dépendance économique, culturelle, technique et politique croissante sous le joug du capitalisme agricole et alimentaire et de l’offre alimentaire d’un monde urbain. De ce fait, ils ont un moindre contrôle de leur développement économique et social et une moindre capacité critique. Cependant, plusieurs projets collectifs, notamment le projet agroécologique, permettent le développement de nouvelles pratiques et discours qui contrecarrent la dépendance croissante au marché tant au niveau productif qu’alimentaire.
Type de document :
Thèse
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-03670827
Contributeur : ABES STAR :  Contact
Soumis le : mardi 17 mai 2022 - 17:47:12
Dernière modification le : samedi 18 juin 2022 - 03:36:30

Fichier

2021_ROMAN_VALENCIA_arch.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-03670827, version 1

Citation

Sonia Roman Valencia. L'autonomie productive et alimentaire : les paysans kayambis entre agro-industrie et agroécologie (Equateur). Géographie. Université Paul Valéry - Montpellier III, 2021. Français. ⟨NNT : 2021MON30063⟩. ⟨tel-03670827⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

63

Téléchargements de fichiers

2