, Rose retrouve Marie sauvée des eaux, l'étreint et lui dit pour la septième fois : « Marie, tiens-toi droite !

, Conclusion La fin de la Maternelle est ainsi réalisée de manière si atypique qu'elle ressemble dans sa forme à un film d'avant-garde. À propos de cette réalisation surprenante, je ferai, en guise de conclusion, trois commentaires qui la resituent dans la problématique qui nous occupe

, pour reprendre la métaphore propre à ce colloque, ou, si on veut, d'euphémiser l'insupportable, en l'occurrence la tentative de suicide de l'enfant. Précisons qu'il ne s'agit pas d'une ellipse car le montage n'opère pas un saut dans le temps diégétique. En revanche, le réalisateur nous invite en quelque sorte à détourner le regard, puisqu'il choisit de ne pas montrer le saut de l'enfant, mais une vue euphémisante sur les amants, Tout d'abord, on voit bien que les éléments formels ont pour premier effet de « masquer

, la focalisation interne, la superposition de vues sur l'eau, l'inversion de l'angle de prise de vue et l'évocation elliptique du suicide ont aussi pour fonction de rompre avec le contrat de lecture mis en oeuvre dans la fiction

. Enfin, En d'autres termes, toute thématique, tout élément filmique peut être utilisé afin de signifier une rupture avec l'économie énonciative de la fiction. C'est du reste cette caractéristique qui donne de l'intérêt au jeu interprétatif proposé par le film-parabole. Pour autant, certains éléments propres au langage cinématographique sont plus susceptibles que d'autres d'être mobilisés par la parabole. En effet, si on considère la dimension comparative de la parabole (en grec ancien « para-ballein » signifie « confronter »), il n'est pas étonnant que certains paramètres de l'image fixe (comme la surimpression) ou certains éléments syntaxiques, contrairement à des signes de ponctuation, les éléments qui permettent à la fois de marquer et masquer le discours parabolique ne sont pas stables

M. Bakhtine, Esthétique de la création verbale, 1984.

R. Barthes, , 1978.

J. Dolz and B. Et-schneuwly, Pour un enseignement de l'oral, Initiation aux genres formels à l'école, 1998.

. Groupe-d'entrevernes, Signes et paraboles, Sémiotique et texte évangélique, 1977.

P. Laborderie, Le cinéma éducateur laïque, 2015.

R. Odin, De la fiction, 2000.

R. Odin, Les espaces de la communication, 2011.

C. Taillibert, « De l'idéologie d'État au film s'éducation : itinéraire comparé de la France, de l'Italie et des États-Unis dans les années 1920, Revue LISA/LISA ejournal, vol.3, 2006.

V. Vignaux, « Un cinéma éducateur dit de " propagande sociale " dans l'entre-deuxguerres en France ou Des images pour la République, Une histoire mondiale des cinémas de propagande, 2008.

:. Filmographie and J. Benoit-lévy, , 1924.

J. Benoit-lévy, , 1926.

J. Benoit-lévy and M. Epstein, Âmes d'enfants, 1928.

P. Laborderie, Parabole et discours laïque dans les films de Jean Benoit-Lévy », dans Les masques du discours, Driss Ablali et Duygu Öztin (dir.), Istanbul, Yilma Anka, pp.183-195, 2018.