L'être et le non-être dans la théologie et la pensée négative - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2016

L'être et le non-être dans la théologie et la pensée négative

(1)
1

Abstract

Depuis les origines de la philosophie et de la théologie, les hommes s'interrogent sur le statut de termes tels que non-être, néant, rien, négation. Ce qui est en jeu est en particulier le statut de l'inconnaissable et la question des limites et bornes de la connaissance humaine. Peut-on parler de ce qui dépasse les capacités de nos facultés de connais-sance ? Peut-on exprimer quelque chose de ce qui est par essence ineffable ? Ce sont des questions que le néo-platonisme antique s'est posées avec Plotin et que les théologies juives, chrétiennes et arabes reprendront à nouveaux frais, dans leur dimension mystique. Au IXᵉ siècle après J. C., Jean Scot Erigène (environ 810-877), après avoir défini les différents sens du mot nature, s'interroge sur la division principale et fondamentale de toutes choses, celle qu'il faut établir entre celles qui sont et celles qui ne sont pas (Erigène, éd. Bertin, 1995 : 67). Cette distinction est plus obscure que les autres selon le philosophe irlandais. Celui-ci va proposer cinq modes d'interprétation de l'opposition entre être et non-être.
Fichier principal
Vignette du fichier
ResPerNomen_5_2016_DAVAL_49-56.pdf (169.75 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-02491250 , version 1 (25-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02491250 , version 1

Cite

René Daval. L'être et le non-être dans la théologie et la pensée négative. René Daval; Pierre Frath; Emilia Hilgert; Silvia Palma. Négation et référence, 5, ÉPURE - Éditions et Presses universitaires de Reims, pp.49-56, 2016, Res per nomen, 978-2-37496-021-0. ⟨hal-02491250⟩
33 View
135 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More