‘Enter Antonio, with a book’ : la tragédie de vengeance anglaise, une maladie sans remède - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Etudes Epistémè : revue de littérature et de civilisation (XVIe - XVIIIe siècles) Year : 2008

‘Enter Antonio, with a book’ : la tragédie de vengeance anglaise, une maladie sans remède

(1)
1

Abstract

This article proposes to explore one of the conventions of English revenge tragedies: the use of stoicism either as a dramatic prop (when the revenger enters the stage with a book in his hand) or as a series of quotations. Stoicism often appears as a sort of physic supposed to appease the revenger’s melancholy but it is a paradoxical therapy, since as it cures melancholy, it also provokes passionate discourse and action that lead to the final revenge. This is how it appears in the first English revenge play, Thomas Kyd’s Spanish Tragedy (1585-90). The reference to the written word in revenge plays seems to be a way of moralizing the violence they contain, but Stoic therapy appears as a failure and it is not only the revenger who is sick, but the whole dramatic world of the plays.
Cet article se propose d’explorer l’une des conventions de la tragédie de vengeance anglaise, la référence au stoïcisme, soit comme objet scénique (l’utilisation d’un livre de philosophie stoïcienne par l’un des personnages) soit sous forme de citation. Le stoïcisme semble être un remède possible à la mélancolie du vengeur, puisque le contexte pathologique de ces pièces est clairement établi depuis la première tragédie de vengeance anglaise, 'La Tragédie espagnole' de Thomas Kyd (1585-90). Cette convention s’avère être une thérapie paradoxale, puisque le livre est un objet censé guérir la mélancolie tout en provoquant un discours et une action passionnels. Au fil des développements de ce genre littéraire, l’écrit devient surtout un moyen de moraliser la violence de ces tragédies, mais la thérapie par le stoïcisme est un échec : ce n’est plus le vengeur qui est malade, mais l’univers tout entier de la pièce.

Dates and versions

hal-02513475 , version 1 (20-03-2020)

Identifiers

Cite

Christine Sukic. ‘Enter Antonio, with a book’ : la tragédie de vengeance anglaise, une maladie sans remède. Etudes Epistémè : revue de littérature et de civilisation (XVIe - XVIIIe siècles), 2008, Les usages thérapeutiques du littéraire, 13, ⟨10.4000/episteme.897⟩. ⟨hal-02513475⟩
19 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More