Illustrer The Picture of Dorian Gray : les paradoxes de la représentation - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Etudes Anglaises Year : 2009

Illustrer The Picture of Dorian Gray : les paradoxes de la représentation

(1)
1

Abstract

The Picture of Dorian Gray can be read as the story of a portrait that defies representation. Yet the novel has repeatedly been illustrated. This article examines the modalities and the stakes of illustration through the analysis of images taken from three illustrated editions of The Picture of Dorian Gray: two British editions (Henry Keen, 1925, and Michael Ayrton, 1948) and a recent French edition (Tony Ross, 2000). Illustrating The Picture of Dorian Gray can be seen as an attempt to picture what is unsaid or unsayable in Wilde’s text: the illustrations reflect the artists’ fantasies and thus offer a mise en abyme of the reading process. The transposition from text to image is also achieved through the prism of aesthetic references and ideological constructs. Finally, analysing the illustrations of The Picture of Dorian Gray leads us to work on the inscription of time within the frame of images. From a diachronic point of view, the various illustrated versions offer a changing image of the novel: what often lies hidden behind them is a portrait of Oscar Wilde.
The Picture of Dorian Gray d’Oscar Wilde peut se lire comme l’histoire d’un portrait irreprésentable. Pourtant, ce roman a été illustré à plusieurs reprises. Cet article a pour objet d’étudier les modalités et les enjeux de l’illustration de cette œuvre à travers l’étude d’images tirées de trois éditions illustrées : deux britanniques (Henry Keen, 1925, et Michael Ayrton, 1948) et une édition française récente (Tony Ross, 2000). L’illustration de The Picture of Dorian Gray peut être envisagée comme la tentative de donner à voir ce qui dans l’œuvre de Wilde ressortit à l’irreprésentable : l’illustration réfléchit les fantasmes des artistes et constitue ainsi une mise en abyme de la lecture du roman. La transposition du texte à l’image se fait par ailleurs à travers le filtre de codes esthétiques, mais aussi de constructions idéologiques. L’étude des illustrations de The Picture of Dorian Gray invite enfin à réfléchir à l’inscription du temps dans l’espace du visuel. Envisagées dans une perspective diachronique, les différentes versions illustrées offrent une image changeante de ce roman : derrière elles s’inscrit souvent en filigrane un portrait d’Oscar Wilde.
Fichier principal
Vignette du fichier
Etudes_anglaises_2009_62_1_GIUDICELLI.pdf (244.75 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-02523327 , version 1 (29-03-2020)

Identifiers

Cite

Xavier Giudicelli. Illustrer The Picture of Dorian Gray : les paradoxes de la représentation. Etudes Anglaises, 2009, 62 (1), pp.28-41. ⟨10.3917/etan.621.0028⟩. ⟨hal-02523327⟩
31 View
97 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More