À propos de la négation holophrastique dans les langues romanes - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2016

À propos de la négation holophrastique dans les langues romanes

(1)
1

Abstract

Il est bien connu que dans de nombreuses langues le même élément peut être utilisé soit comme marqueur holophrastique en réponse à une question précédente, soit comme marqueur de négation « standard ». La question se pose donc de déterminer dans quelle mesure il faudrait distinguer, au niveau lexicologique, autant d’entrées lexicales qu’il y a de contextes dans lesquels un marqueur de négation peut être utilisé. Et se pose également la question de l’identité supposée entre prophrase négative et marqueur de négation standard. On verra que, si dans certaines variétés les deux types de négation apparaissent comme identiques, une attention plus grande portée à leurs propriétés fonctionnelles et distributionnelles peut révéler des différences profondes entre eux.
Fichier principal
Vignette du fichier
ResPerNomen5_FLORICIC_377-399.pdf (508.41 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-02539737 , version 1 (10-04-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02539737 , version 1

Cite

Franck Floricic. À propos de la négation holophrastique dans les langues romanes. Emilia Hilgert; Silvia Palma; Pierre Frath; René Daval. Négation et référence, 5, Épure, Éditions et presses universitaires de Reims, pp.377-399, 2016, Res per nomen, 978-2-37496-021-0. ⟨hal-02539737⟩
13 View
60 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More