Sextus Empiricus et la « conséquence » inassignable : le scepticisme à l'épreuve de la logique - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Cahiers philosophiques Year : 2008

Sextus Empiricus et la « conséquence » inassignable : le scepticisme à l'épreuve de la logique

(1)
1

Abstract

Dans les Esquisses pyrrhoniennes, Sextus Empiricus entreprend de réfuter le sunèmmenon, qui correspond en logique à notre « implication ». Sa réfutation procède circulairement, chacun des quatre critères proposés se voyant réfuté par le critère qui lui succède, de sorte que la dernière réfutation marque implicitement le retour à la première. Une telle situation est exemplaire parce qu’elle trouve un étrange écho dans la controverse qui oppose les logiciens du XXe siècle : savoir si la conséquence logique peut être réduite à la validité du conditionnel matériel ou si elle n’exige pas plutôt ce que les logiciens appellent la « pertinence ». Envisagée dans cette perspective, la batterie des réfutations sceptiques se réduit au rôle d’adjuvant dans une controverse qui la dépasse, comme si la logique elle-même devenait sceptique lorsqu’elle se heurte à une aporie constitutive.

Dates and versions

hal-02544012 , version 1 (15-04-2020)

Identifiers

Cite

Anne Gabrièle Wersinger Taylor. Sextus Empiricus et la « conséquence » inassignable : le scepticisme à l'épreuve de la logique. Cahiers philosophiques, 2008, La rationalité sceptique, N° 115 (3), pp.46-62. ⟨10.3917/caph.115.0046⟩. ⟨hal-02544012⟩
9 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More