Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

L'auto-réfutation du Sceptique vue de la scène antique

Résumé : Si l’on peut bien affirmer que certains Sceptiques s’auto-réfutent, ce n’est pas le cas de Sextus Empiricus. En distinguant entre les modèles auto-référentiel et performatif de l’auto-réfutation auxquels on confronte les problèmes anciens du Menteur et du renversement (peritropè), on peut montrer que Sextus recourt à ce qu’il désigne par le mot sumperigraphè, qu’il convient de considérer comme un schème topologique verbal (une boucle récursive). Il ressort que Sextus circonscrit la logique dont relève l’auto-réfutation, dans un effet réfléchissant et abyssal, rejoignant la grande tradition sceptique du théâtre grec.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.univ-reims.fr/hal-02545132
Contributor : Bu De Reims Champagne-Ardenne <>
Submitted on : Thursday, April 16, 2020 - 6:01:09 PM
Last modification on : Friday, June 19, 2020 - 6:27:53 PM

Identifiers

Collections

Citation

Anne Gabrièle Wersinger Taylor, Sylvie Perceau. L'auto-réfutation du Sceptique vue de la scène antique. Revue de Métaphysique et de Morale, Presses Universitaires de France, 2010, Le scepticisme. Aux limites de la question, 65 (1), pp.25-43. ⟨10.3917/rmm.101.0025⟩. ⟨hal-02545132⟩

Share

Metrics

Record views

19