Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Les métamorphoses de Gatsby

Résumé : Cette étude a pour point de départ le sentiment que nous avions que le début et la fin du roman s'articulaient mal sur le développement. Pourquoi, par exemple, le récit s'ouvre-t-il sur la figure paternelle et non sur le personnage éponyme ? Pourquoi la fin se réduit-elle à une déclaration de foi optimiste envers l'avenir et le progrès'", à peine tempérée par un bémol"', alors que le cœur du sujet dit l'effondrement, la mutilation et le pourrissement du Rêve américain ? Distorsion, grotesque, destructuration des corps comme du récit, fragments d'un monde brisé, ... la construction du roman comme son lexique évoquent une dislocation propre à l'esthétique picturale en pleine formation à l'époque de la rédaction du roman : le cubisme. Le mannequin pétrifié qu'est Gatsby sur les marches de son palais, les énigmes et les paradoxes du personnage éponyme transforment le portrait en un kaléidoscope. L'objet est pulvérisé en une pluralité de perspectives. Il est mis fin au point de vue unique ; l'objet, comme la vie, est multiple : son image subit de nombreuses métamorphoses.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.univ-reims.fr/hal-02568156
Contributor : Bu De Reims Champagne-Ardenne <>
Submitted on : Friday, May 8, 2020 - 3:18:01 PM
Last modification on : Friday, June 19, 2020 - 6:27:30 PM

File

1999_IMAGINAIRES_4_175-186_CHO...
Explicit agreement for this submission

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : hal-02568156, version 1

Collections

Citation

Christine Chollier. Les métamorphoses de Gatsby. Imaginaires, Presses universitaires de Reims, 1999, La métamorphose dans les littératures de langue anglaise, pp.175-186. ⟨hal-02568156⟩

Share

Metrics

Record views

9

Files downloads

7