Interpréter l’interprétation : la « réception » comme processus historique - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2016

Interpréter l’interprétation : la « réception » comme processus historique

(1)
1

Abstract

Entre 1919 et 1925, Carl Schmitt expose au public allemand une interprétation du romantisme politique qui détonne par la radicalité de son propos, rompt largement avec la tradition allemande et projette le jeune juriste sur le devant de la scène intellectuelle de la République de Weimar. Plus polarisante qu’éclairante, l’analyse de Schmitt – une personnalité elle-même fortement polémique jusqu’à aujourd’hui – reste objet de débats depuis sa publication et nous semble offrir un bon exemple des difficultés que pose un traitement historique des interprétations d’un texte ou, en l’occurrence d’un paradigme historique. Nous essayerons de montrer que pour l’historien des idées, la notion de « réception » permet de penser avec pertinence et efficacité la problématique ainsi soulevée.
Fichier principal
Vignette du fichier
EPURE_2016_Mots_pensee_81-96_ROQUES.pdf (333.8 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-02783562 , version 1 (04-06-2020)

Licence

Attribution - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

  • HAL Id : hal-02783562 , version 1

Cite

Christian E. Roques. Interpréter l’interprétation : la « réception » comme processus historique : Carl Schmitt : Politische Romantik (1925). Daniel Thomières; Centre interdisciplinaire de recherche sur les langues et la pensée (CIRLEP, EA 4299). Des mots à la pensée. Onze variations sur l'interprétation, ÉPURE - Éditions et Presses universitaires de Reims, pp.81-96, 2016, 9782374960128. ⟨hal-02783562⟩
29 View
25 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More