Radiographie de l’ennemi : Carl Schmitt et le romantisme politique - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Astérion Year : 2009

Radiographie de l’ennemi : Carl Schmitt et le romantisme politique

(1)
1

Abstract

C’est grâce à son essai Politische Romantik, publié en 1919, que Carl Schmitt fait une entrée remarquée sur la scène intellectuelle allemande. L’ouvrage se présente comme une charge systématique et radicale contre la tradition allemande du « romantisme politique », et fut vivement discuté dans les années qui suivirent sa publication. Mais aujourd’hui il se trouve relégué parmi les œuvres de jeunesse de Schmitt et reste rarement étudié par la recherche, qui le lit au mieux comme une belle contribution à l’histoire culturelle du xixe siècle.Pourtant, une étude approfondie de l’essai, ainsi que du contexte historique dans lequel il s’insère, fait apparaître que ce n’est pas dans une telle perspective que Politische Romantik manifeste toute sa portée : bien plus qu’une étude historique, cet essai constitue un élément de réponse à la crise du conservatisme allemand tel qu’il apparaît dans l’après-guerre. Le rejet du « romantisme politique » marque la rupture de Schmitt avec l’idéal « apolitique » des intellectuels allemands de l’époque, et par là constitue le premier moment du projet schmittien, tel qu’il se verra développé de manière croisée dans son étude sur le catholicisme et sa Théologie politique.

Dates and versions

hal-02784685 , version 1 (04-06-2020)

Identifiers

Cite

Christian E. Roques. Radiographie de l’ennemi : Carl Schmitt et le romantisme politique. Astérion, 2009, L'ami et l'ennemi, 6, https://doi.org/10.4000/asterion.1487. ⟨10.4000/asterion.1487⟩. ⟨hal-02784685⟩
35 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More