Skip to Main content Skip to Navigation
Directions of work or proceedings

Auerbach, Grigorovitch, Němcova : trois récits villageois autour de 1848

Résumé : La littérature de veine régionaliste n’a pas toujours bonne presse, qu’elle soit considérée comme mineure et périphérique, ou comme passéiste, voire conservatrice. Cette assimilation hâtive méconnaît le terreau humaniste et libéral dans lequel le genre du récit villageois a vu le jour dans les années 1840. Afin de mieux saisir le caractère transnational de cette vogue littéraire, nous rassemblons dans ce volume des traductions de récits villageois européens : Ivo, le petit prêtre (1843) de Berthold Auerbach (auteur des célèbres Histoires villageoises de la Forêt-Noire), Le Village (1846) du Russe Dmitri Grigorovitch, et Bára la sauvageonne (1856) de la Tchèque Božena Němcová. La forme modeste du récit villageois est trompeuse : elle masque une ambition sociale et esthétique qui conduit à le lire comme un laboratoire où s’écrit la nation, mais sur un mode critique, ainsi que l’illustre l’exemple fondateur d’Auerbach, écrivain allemand de confession juive, chantre de la Heimat incarnée par le microcosme villageois où s’élabore, entre union et dissensions, une communauté nationale travaillée par le divers.
Document type :
Directions of work or proceedings
Complete list of metadatas

https://hal.univ-reims.fr/hal-02872102
Contributor : Marie Blanchard <>
Submitted on : Wednesday, June 17, 2020 - 3:28:27 PM
Last modification on : Friday, June 19, 2020 - 6:27:55 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02872102, version 1

Collections

Citation

Cécile Gauthier. Auerbach, Grigorovitch, Němcova : trois récits villageois autour de 1848. Cécile Gauthier. EPURE : Editions et presses universitaires de Reims, pp.285, 2017, Héritages critiques, ISSN 2257-4719, 978-2-37496-030-2. ⟨hal-02872102⟩

Share

Metrics

Record views

9