Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

L’« altérité linguistique » russe à l’épreuve de la traduction

Résumé : La traduction française des textes russes au XIXe siècle se pratique sous influence d’un imaginaire de la langue, une somme de discours relatifs à l’ancrage de l’identité dans la langue, censée conditionner les formes ainsi créées. Dans le cas du français et du russe, la nature du supposé « génie de la langue » rend la confrontation particulièrement frappante : la soi-disant propension du français à la clarté et à l’universalité s’opposerait à l’obscurité, linguistique et esthétique, jugée caractéristique de la fantasmatique « âme russe » (pourtant définie également comme universelle du côté russe). En mettant en relation cet imaginaire de la langue avec la pratique de la traduction, nous nous demanderons dans quelle mesure il est possible de parler d’une exception russe.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.univ-reims.fr/hal-02872166
Contributor : Marie Blanchard <>
Submitted on : Wednesday, June 17, 2020 - 3:58:53 PM
Last modification on : Friday, June 19, 2020 - 6:27:56 PM

Identifiers

Collections

Citation

Cécile Gauthier. L’« altérité linguistique » russe à l’épreuve de la traduction. Revue de Litterature Comparee, Klincksieck 2016, 357 (1), pp.15-30. ⟨10.3917/rlc.357.0015⟩. ⟨hal-02872166⟩

Share

Metrics

Record views

10