Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Le "Slave", figure de l'altérité intérieure : retour du refoulé et désir de transgression

Résumé : L’étude d’œuvres romanesques de langue allemande du début du XXe siècle (notamment H. Broch et T. Mann) montre combien la langue s’est trouvée placée au cœur des enjeux identitaires entre « Allemands » et « Slaves » pour pallier le soupçon jugé insupportable d’une possible superposition, voire fusion au sein du même, entre les uns et les autres. Les « Slaves » apparaissent donc comme des figures privilégiées de l’altérité intérieure, « primitive ». Ils sont mis à distance, mais leur proximité refait surface dans les romans, à la manière d’un élément refoulé qui s’impose malgré les dénis et autres réticences, prenant la forme même de la langue et des mots de l’autre.
Document type :
Book sections
Complete list of metadata

https://hal.univ-reims.fr/hal-02895468
Contributor : Bu De Reims Champagne-Ardenne <>
Submitted on : Thursday, July 9, 2020 - 5:05:23 PM
Last modification on : Monday, May 17, 2021 - 2:52:21 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02895468, version 1

Collections

Citation

Cécile Gauthier. Le "Slave", figure de l'altérité intérieure : retour du refoulé et désir de transgression. Catherine Teissier; Charles Zaremba. Le tien e(s)t le mien: Échanges culturels et linguistiques entre les mondes slave et germanique, Aix-en-Provence : Publications de l'Université de Provence, pp.121-129, 2012, 978-2-85399-861-1. ⟨hal-02895468⟩

Share

Metrics

Record views

26