Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Voyage en Orient : vers une esthétique du bizarre

Résumé : Nerval dans Sylvie parle des « bizarres combinaisons du songe », bizarrerie qui est au cœur de son expérience littéraire, et qui évoque, à notre esprit, l’importance que Baudelaire attachera à cette notion dans sa définition du beau . C’est assez pour attirer l’attention sur la place que le mot (sous sa forme adjectivale ou substantivale, « bizarrerie », voire adverbiale, « bizarrement ») prend dans Voyage en Orient. Cette place, Aurélia a posteriori la justifie au moins en partie, puisque le narrateur y parle de son intérêt pour les « mœurs bizarres des populations lointaines » : la bizarrerie, le bizarre ont partie liée avec le genre du récit de voyage. L’esthétique du bizarre, comme mise en valeur, voire comme théorie ou pensée de la beauté, du charme de celui-ci pour qui en fait l’expérience, reposerait sur une mise à l’épreuve de l’entendement et du jugement moral dont je verrai les modalités, après un bref parcours des types d’emplois du terme dans Voyage en Orient.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.univ-reims.fr/hal-02899844
Contributor : Christelle Gobinet <>
Submitted on : Wednesday, July 15, 2020 - 3:37:22 PM
Last modification on : Thursday, July 16, 2020 - 3:49:00 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02899844, version 1

Collections

Citation

Régine Borderie. Voyage en Orient : vers une esthétique du bizarre. Vox Poetica, La Société française de littérature générale et comparée, 2005, http://www.vox-poetica.org/t/articles/borderie.html. ⟨hal-02899844⟩

Share

Metrics

Record views

19