Le commentaire comme exercice spirituel chez Galien - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2018

Le commentaire comme exercice spirituel chez Galien

(1)
1

Abstract

Galen of Pergamum has commented numerous treatises of the Hippocratic Corpus. He pretends to have started his commentaries to train himself (ἐμαυτὸν γυμνάζων). This paper aims to question this assertion and to go beyond its evident meaning. Writing hypomnemata is firstly a memory exercise for Galen, but I propose here a new interpretation of the word hypomnema, which takes the material layout of ancient books into account. Through the study of three examples of exercises (metalepsis, paraphrase and melete), I would like to show that commentary was, for Galen, a kind of spiritual exercise.
De la vaste production exégétique de Galien de Pergame (129-ca 216), qui portait sur des textes péripatéticiens (Aristote, Théophraste, Eudème), stoïciens (Chrysippe) ou médicaux (Érasistrate, Hippocrate), seuls subsistent son commentaire au Timée et treize de ses commentaires à des traités hippocratiques. Avant tout projet de diffusion et de publication, Galien explique qu’il avait d’abord rédigé ses commentaires hippocratiques pour s’entraîner lui-même, à titre d’exercice personnel (ἐμαυτὸν γυμνάζων). Je me propose d’enquêter sur le sens de cette expression et d’en déjouer l’évidence. Dans la lignée des recherches de Michel Foucault et de Pierre Hadot, je présenterai quelques-unes des modalités pratiques du commentaire comme exercice spirituel. Une première piste est celle de la mémoire comme le rappelle le mot hypomnèmata utilisé par Galien pour dénommer ses commentaires. En un temps où la mémoire a une telle importance qu’elle en est une vertu morale, le commentaire est d’abord un exercice de mémorisation ou d’assimilation du texte source et de ses interprétations. Plus concrètement, je m’arrêterai sur trois types d’exercice que sont la paraphrase, la métalèpsis et la mélétè ou méditation. La métalèpsis, que Galien hérite des lexicographes alexandrins, consiste à remplacer un mot obscur par un autre mot plus connu, de même sens et de même nature grammaticale, décliné ou conjugué à la forme convenable pour s’insérer à la place du précédent dans la phrase initiale, afin d’en éclairer le sens. La mélétè ou méditation consiste à relire plusieurs fois un passage pour en faire apparaître le sens caché en passant ainsi du particulier au général. Les règles et le fonctionnement de ces sudokus exégétiques ne peuvent se comprendre que par une approche anthropologique du livre, de la lecture et de l’écriture dans l’Antiquité.
Not file

Dates and versions

hal-02908933 , version 1 (29-07-2020)

Identifiers

Cite

Antoine Pietrobelli. Le commentaire comme exercice spirituel chez Galien. Delattre, Charles; Valette-Cagnac, Emmanuelle; Cottier, Jean-François; Kefallonitis, Stavroula; Ribreau, Mickaël; Soler, Joëlle. Pragmatique du commentaire : mondes anciens, mondes lointains, 4, Brepols, pp.81-110, 2018, Antiquité et sciences humaines (Imprimé), ISSN 2466-5916, 978-2-503-57723-4. ⟨10.1484/J.ASH.5.114313⟩. ⟨hal-02908933⟩
16 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More