Skip to Main content Skip to Navigation
Directions of work or proceedings

Les Poètes de 27. Anthologie bilingue

Résumé : Les « poètes de 27 », regroupés parfois sous l'appellation de « Génération de 27 » – appellation créée après coup par l’un d’entre eux, Dámaso Alonso – sont ces poètes qui, à partir des années 20, en Espagne, se sont particulièrement illustrés, d’abord dans leur pays, mais aussi, très vite, à l’extérieur de la péninsule ibérique, via des traductions, se faisant connaître par le caractère novateur et audacieux de leurs vers, tout en ne jetant jamais au feu ceux de leurs plus lointains prédécesseurs, les chantres de la poésie classique espagnole. Modernes et souvent, même, avant-gardistes, ils n’oublièrent pas pour autant l’ancrage populaire et oral de la poésie de leur terre. Si le plus connu d’entre eux, en Espagne comme en France et ailleurs, reste Federico García Lorca, à la fois pour son génie et sa mort en martyr au tout début de la Guerre Civile espagnole, il ne faudrait pas que « Federico » soit l’arbre (pour majestueux qu’il soit) qui cache la forêt de tous les autres poètes qui écrivirent et publièrent eux aussi à son époque. De la même manière que 1927 est une date essentiellement symbolique, car elle fut celle du banquet donné à Séville, en Andalousie (région qui donna beaucoup de poètes de cette mouvance!) en l’honneur du tricentenaire de la mort du grand poète Luis de Góngora par bon nombre des poètes réunis dans cette anthologie, on n’oubliera pas non plus de dire que ces poètes avaient commencé à écrire quelques années avant cette date, et que les années 30 verront aussi leur œuvre se poursuivre, parfois s’« humaniser » et même s’engager… jusqu’à la déflagration de 1936 et cette « Guerre d’Espagne » qui vit l’immense majorité d’entre eux, ayant défendu la République, s’exiler, ou alors rester dans l’Espagne franquiste, mais en créant alors à demi-mot dans un exil tout intérieur, à l’exception notable d’un Gerardo Diego. Mais, surtout, si ces poètes se connaissaient et s’appréciaient pour la plupart et s’ils écrivirent tous, au départ, pendant la dernière partie de cet « âge d’argent » que furent les années 25-35 – comme pour les autres arts, d’ailleurs –, les pages les plus mémorables de la poésie espagnole contemporaine avant la longue nuit de la Dictature franquiste, ils furent, aussi, tous différents et irréductibles à l’écriture type d’une « Génération » qui n’a d’existence, in fine, que chronologique – doublée d’une fonction de commodité taxinomique assez discutable –, ce que le lecteur curieux constatera au fil des pages extrêmement variées et diverses de cette anthologie bilingue. Onze poètes ont été retenus pour cette anthologie, ceux dont les noms reviennent le plus souvent quand on parle de cette époque, il en manque sans doute d’autres, au gré des goûts des uns et des autres, mais l’absence de femmes, par exemple, n’est que le reflet du peu de place qui leur avait été accordé par ces hommes, ce qui, sans doute, explique qu’elles n’aient pas pu donner toute la mesure de leur talent: dans cette anthologie qui donne à lire les « grands », on ne refait hélas pas l’Histoire. Chacun de ces poètes est présenté ici par un ou une hispaniste universitaire enseignant et investiguant en France, spécialiste de « son » poète, qui a donc, aussi, choisi quels poèmes il ou elle voulait traduire. Une introduction générale et une bibliographie qui pensent, aussi, aux lecteurs non hispanophones, complètent cet ouvrage. Précisons enfin que c’est là le but de cette anthologie bilingue: donner accès à ces poètes qui, excepté Lorca et quelques autres, comme Jorge Guillén, dans une mesure bien moindre, n’avaient plus été traduits depuis des décennies, sinon, parfois, par bribes, ou encore jamais, alors qu’ils le méritaient amplement de l’être, au regard de l’importance primordiale de leur place, non seulement dans l’histoire littéraire de leur pays, mais également de l’histoire de la poésie, donc de la littérature, en général. Cette anthologie s’adresse donc à la fois aux étudiants de langue et de littérature espagnoles, bien entendu, mais aussi à tout amateur curieux de (grande) poésie.
Document type :
Directions of work or proceedings
Complete list of metadatas

https://hal.univ-reims.fr/hal-02946689
Contributor : Bu De Reims Champagne-Ardenne <>
Submitted on : Wednesday, September 23, 2020 - 12:44:51 PM
Last modification on : Thursday, September 24, 2020 - 3:34:33 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02946689, version 1

Collections

Citation

Juan Carlos Baeza Soto, Emmanuel Le Vagueresse. Les Poètes de 27. Anthologie bilingue. Baeza Soto, Juan Carlos; Le Vagueresse, Emmanuel. ÉPURE - Éditions et Presses universitaires de Reims, 405 p., 2019, 978-2-37496-096-8. ⟨hal-02946689⟩

Share

Metrics

Record views

9