Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Le discours théorique de la légitimité politique de la poésie chez quelques poéticiens et pédagogues du XVIe siècle

Résumé : Virginie Leroux étudie la façon dont les traités de poétique abordent la question de l’utilité politique de la poésie en s’appuyant principalement sur deux traités, le De poetice de Bartolommeo Fonzio (1492), qui aux dires de son éditeur Charles Trinkaus, constitue le premier art poétique humaniste systématique et le De poeta de Sébastien Minturno (1559), deux œuvres qui s’ouvrent par une longue première partie, exclusivement consacrée à la question de la dignité et de l’utilité des poètes et de la poésie, mais composées dans des contextes et des écoles différents et nourries de modèles critiques différents, Minturno intégrant notamment la Poétique d’Aristote, absente du traité de Fonzio. Elle montre qu’aux arguments qui concernent le statut et les qualités du poète s’ajoutent dans les années 1540 de problèmes liées à la réception et au rôle de l’émotion, héritées non seulement du modèle rhétorique, qui fournit des outils pour penser l’utilité du movere, mais aussi des premiers commentaires de la Poétique d’Aristote, qui développent une lecture stoïco-chrétienne de la catharcis. Dans le De poeta de Minturno, la thérapeutique des passions invalide la condamnation platonicienne de la tragédie, mais se voit aussi appliquée à l’épopée, jugée supérieure à la tragédie en ce qu’elle propose des modèles d’excellence. De fait, la légitimité du poète demeure liée, chez Minturno comme chez Fonzio aux origines divines et cultuelles de la poésie et à son absorption originelle des autres savoirs, mais surtout aux enseignements d’ordre éthique qu’elle dispense.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal.univ-reims.fr/hal-02963226
Contributor : Bu De Reims Champagne-Ardenne <>
Submitted on : Friday, October 9, 2020 - 8:28:58 PM
Last modification on : Saturday, October 10, 2020 - 3:33:56 AM

Identifiers

Collections

Citation

Virginie Leroux. Le discours théorique de la légitimité politique de la poésie chez quelques poéticiens et pédagogues du XVIe siècle. Catellani-Dufrêne, Nathalie; Perrin, Michel. La lyre et la pourpre : poésie latine et politique de l'Antiquité tardive à la Renaissance, Presses universitaires de Rennes, pp.311-323, 2012, Interférences (Rennes), ISSN 0154-5604, 978-2-7535-1823-0. ⟨10.4000/books.pur.56627⟩. ⟨hal-02963226⟩

Share

Metrics

Record views

12