Interprétations humanistes d'un précepte horatien. "Non satis est pulchra esse poemata ; dulcia sunto" (Art poétique, 99) - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2016

Interprétations humanistes d'un précepte horatien. "Non satis est pulchra esse poemata ; dulcia sunto" (Art poétique, 99)

(1)
1

Abstract

Conjuguée à l’utile dans les vers 343-344 de l’Épître aux Pisons, la douceur est dissociée de la beauté au vers 99. Cette distinction féconde suscite dans les commentaires humanistes une réflexion sur la nature de la séduction esthétique, sur les qualités du style et sur la place de l’ornementation dans le discours pathétique. Identifiée au plaisir procuré par la pitié, la douceur acquiert, par ailleurs, une valeur morale et équivaut à la joie de se conformer à la nature et à la volonté divine.
Not file

Dates and versions

hal-02963428 , version 1 (10-10-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02963428 , version 1

Cite

Virginie Leroux. Interprétations humanistes d'un précepte horatien. "Non satis est pulchra esse poemata ; dulcia sunto" (Art poétique, 99) : fortune d’un précepte horatien dans les Poétiques néo-latines. Boulègue, Laurence; Jones-Davies, Margaret; Malhomme, Florence. La douceur dans la pensée moderne : esthétique et philosophie d'une notion, 9, Classiques Garnier, pp.41-59, 2016, Colloques, congrès et conférences sur la Renaissance européenne. Série Lectures de la Renaissance latine, ISSN 2107-1829, 978-2-406-06552-4. ⟨hal-02963428⟩
14 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More