Absalon ou la filiation orageuse : l’héritage aragonien dans l’œuvre de Jacques Henric - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2009

Absalon ou la filiation orageuse : l’héritage aragonien dans l’œuvre de Jacques Henric

(1)
1

Abstract

Jacques Henric, qui appartint au groupe Tel Quel, fut l’un des fils spirituels d’Aragon avant de rompre spectaculairement avec lui au début des années 1970. Cette rupture orageuse, à la fois littéraire et politique, à la mesure peut-être d’une révolte un temps partagée, ne signe pas un effacement de la figure du Père. On peut suivre dans l’œuvre du cadet la permanence de la trace aragonienne sous deux formes. Les essais, au gré du mûrissement de leur auteur, ajoutent ou substituent à la charge, à la vision sélective dédaignant l’Aragon postsurréaliste, une réévaluation de l’œuvre saisie dans sa globalité. Dans les romans se fait jour une relation plus profonde et plus intéressante. L’invention d’un personnage de fiction, l’Absalon de Adorations perpétuelles, condense par exemple l’image du Père avec lequel on règle encore des comptes idéologiques, et celle que l’on continue d’aimer secrètement au point de chercher peut-être inconsciemment à l’imiter. Le traitement de cette figure fait en effet écho à certaines des inventions de Théâtre/Roman : récit spéculaire, transposition de la scène théâtrale dans la scène romanesque, méditation renouvelée sur les pouvoirs de la littérature.

Dates and versions

hal-02987357 , version 1 (03-11-2020)

Identifiers

Cite

Alain Trouvé. Absalon ou la filiation orageuse : l’héritage aragonien dans l’œuvre de Jacques Henric. Équipe de recherche interdisciplinaire sur Elsa Triolet et Aragon (ERITA); Grenouillet, Corinne. Recherches croisées Aragon-Elsa Triolet, n° 12, 12, Presses universitaires de Strasbourg, pp.53-64, 2009, 9791034404582. ⟨10.4000/books.pus.7647⟩. ⟨hal-02987357⟩
6 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More