Les lecteurs d’italien dans les universités françaises pendant le fascisme : des stratégies contrariées d’influence par la langue - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Mélanges de l’École française de Rome - Italie et Méditerranée Year : 2015

Les lecteurs d’italien dans les universités françaises pendant le fascisme : des stratégies contrariées d’influence par la langue

(1)
1

Abstract

This contribution discusses the complex role of Italian teaching assistants in French universities in the 1920s and the 1930s. The diplomacy of Fascist Italy tried to use them as a vehicle of political influence in France. During the period, two types of recruitment coexisted. Some assistants were selected and paid by French universities and some were sent and controlled by Fascist Italy. On one hand, in Dijon or in Nancy, the universities allowed the arrival of Italian assistants because it extended their offer of language courses. On the other hand, in other cities like in Grenoble, the preferred option was to recruit the teachers directly on a local basis to prevent all political interference. The relationship between French professors of Italian language and Italian teaching assistants is well documented in the reports available in the archive of the ministry of foreign affairs in Rome, which have been used as an input for this article.
Cet article envisage le rôle complexe des lecteurs d’italien dans les universités françaises dans les années 1920 et 1930. La diplomatie de l’Italie fasciste a essayé de les utiliser comme des vecteurs d’influence politique en France. Durant la période, deux types de recrutement ont coexisté. Certains lecteurs étaient sélectionnés et payés par les universités françaises et d’autres étaient envoyés et contrôlés par l’Italie fasciste. Dans certains cas, comme à Dijon ou à Nancy, les universités acceptèrent l’arrivée de lecteurs d’italien car elles voyaient là une possibilité d’élargir leur offre de cours de langues. Dans d’autres cas, comme à Grenoble, l’option choisie consista à recruter les lecteurs directement sur une base locale pour prévenir les ingérences politiques. La relation entre les professeurs français d’italien et les lecteurs d’italien peut être éclairée par des rapports conservés aux archives du ministère italien des affaires étrangères.
Not file

Dates and versions

hal-03085967 , version 1 (22-12-2020)

Identifiers

Cite

Jérémie Dubois. Les lecteurs d’italien dans les universités françaises pendant le fascisme : des stratégies contrariées d’influence par la langue. Mélanges de l’École française de Rome - Italie et Méditerranée, 2015, 127-2, ⟨10.4000/mefrim.2286⟩. ⟨hal-03085967⟩
18 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More