HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

De l’inaptitude au capacitaire en EPS : discussion autour d’un environnement scolaire capacitant ?

Résumé : À l’école et en EPS, un verbiage du registre de l’infirmité et de l’anormalité (déficience, handicap, incapacité, inaptitude) (Mazereau, 2012 ; Stiker, 2013 ; Roca, 1992) a traversé le siècle dernier lorsqu’il s’agissait de s’interroger sur la nature des aptitudes corporelles des élèves. De surcroît, une lecture du corps en action s’est structurée à partir d’une référence au modèle « médical » du handicap ne laissant que peu de crédit à tout autre élève que le “valide sportif”. Historiquement, quelle a été l’évolution de ce rapport au milieu « médical » ? Peut-on considérer que l’espace scolaire et l’EPS ont été des espaces privilégiés pour structurer un environnement capacitant, notamment pour les élèves en situation de handicap ? Le capacitaire représente l’écart entre corps vivant et corps vécu, et questionne la manière dont l’adaptation de la personne à son environnement contribue à l’émersion de nouvelles possibilités d’agir. (Paintendre & Andrieu, 2015). “Le capacitaire est la normativité du vivant qui réorganise sa matière en produisant de nouvelles normes. En activant ce qui est vivable, le vivant passe du capacitaire à la capacité.” (Andrieu, 2017). La personne ajuste ses possibilités corporelles à partir de son expérience sensorielle pour passer de la capabilité (Sen, 2009) à la capacité. Cette nouvelle aptitude corporelle s’exprime dans une redéfinition du rapport acteur-environnement (Varela, Rosh et Tompson, 1993) où celui-ci devient environnement capacitant plutôt qu’environnement handicapant. Au cours de cette communication, il s’agit de discuter des opportunités d’apprentissages de l’élève en EPS par l’appropriation de ses possibilités corporelles sous couvert d’un environnement capacitant soit un environnement qui : • contribue à la prise de conscience des capacités corporelles, par la sensorialité • favorise la libération de nouvelles potentialités. Cette proposition repose sur trois principes : *la singularité de l’activité est valorisée, *l’aptitude prévaut sur l’inaptitude, *la norme est auto-référencée. En somme, l’environnement capacitant est un environnement offrant des opportunités créatrices et d’adaptation (Interventions pédagogiques particulières ? Aménagement des évaluations ? Modes d’entrée? Champ d’apprentissage n°5? Etc.) pour structurer un parcours de formation où chaque élève devient un élève apte partiel et non un élève in-capable.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal.univ-reims.fr/hal-03537758
Contributor : Aline Paintendre Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, January 20, 2022 - 3:39:34 PM
Last modification on : Tuesday, January 25, 2022 - 3:38:04 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03537758, version 1

Collections

Citation

Aline Paintendre, Yacine Tajri. De l’inaptitude au capacitaire en EPS : discussion autour d’un environnement scolaire capacitant ?. Les CAPAS : les capacitaires activations physiques adaptées de santé, Jun 2021, Paris, France. ⟨hal-03537758⟩

Share

Metrics

Record views

29