De l’inaptitude au capacitaire en EPS : discussion autour d’un environnement scolaire capacitant - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Recherches & éducations Year : 2022

De l’inaptitude au capacitaire en EPS : discussion autour d’un environnement scolaire capacitant

(1) , (2)
1
2

Abstract

In school and PE, a semantic field of infirmity and anormality (Mazereau, 2012; Stiker, 2013; Roca, 1992) crossed the last century in France, especially to questioning the nature of the physical abilities of the pupils. In addition, a reading of the body in action is structured from a reference to the medical model of disability, leaving less regard to any pupils other than the "able-bodied". Historically speaking, what has been the evolution of this relationship to the medical field? Can we consider that the school space and the PE have been privileged spaces for structuring an enabling environment (Falzon, 2005), in particular for pupils with disabilities? The capacitaire (Paintendre, 2017) questions adaptation of the person to his environment through the emergence of new possibilities to act (Paintendre & Andrieu, 2015). This person adjusts her bodily possibilities from her sensory experience to move from capability (Sen, 2009) to capacity. A new look is posed on the relationship (Rosa, 2020) between the pupil and his environment which becomes empowering rather than handicapping, in order to structure a training path where each pupil becomes a partially able pupil and not a disabled pupil.
À l’école et en EPS, un verbiage du registre de l’infirmité et de l’anormalité (Mazereau, 2012 ; Stiker, 2013 ; Roca, 1992) a traversé le siècle dernier lorsqu’il s’agissait de s’interroger sur la nature des aptitudes corporelles des élèves. De surcroît, une lecture du corps en action s’est structurée à partir d’une référence au modèle « médical » du handicap ne laissant que peu de crédit à tout autre élève que le « valide sportif ». Historiquement, quelle a été l’évolution de ce rapport au milieu « médical » ? Peut-on considérer que l’espace scolaire et l’EPS ont été des espaces privilégiés pour structurer un environnement capacitant (Falzon, 2005), notamment pour les élèves en situation de handicap ? Le capacitaire (Paintendre, 2017) questionne l’adaptation de la personne à son environnement par l’émersion de nouvelles possibilités d’agir (Paintendre & Andrieu, 2015). Elle ajuste ses possibilités corporelles à partir de son expérience sensorielle pour passer de la capabilité (Sen, 2009) à la capacité. Un regard nouveau se pose sur la relation (Rosa, 2020) entre l’élève et son environnement où ce dernier peut devenir progressivement capacitant plutôt qu’handicapant, afin de structurer un parcours de formation où chaque élève devient un élève apte partiel et non un élève in-capable.
Not file

Dates and versions

hal-03813884 , version 1 (13-10-2022)

Identifiers

Cite

Aline Paintendre, Yacine Tajri. De l’inaptitude au capacitaire en EPS : discussion autour d’un environnement scolaire capacitant. Recherches & éducations, 2022, HS, ⟨10.4000/rechercheseducations.12729⟩. ⟨hal-03813884⟩
10 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More