De la parodie comme modèle de la critique émotionnelle - Université de Reims Champagne-Ardenne Access content directly
Book Sections Year : 2017

De la parodie comme modèle de la critique émotionnelle

Abstract

En quoi la réécriture parodique de mythes constitue-t-elle une parfaite démonstration des liens intimes entre mythe et émotion ? En d’autres termes, comment la parodie peut-elle devenir un véritable modèle de lecture pour la mythocritique émotionnelle ? A travers l’analyse textuelle des Chaises de Ionesco, de Fin de partie de Beckett et de Dos Viejos Pánicos de Piñera, un écrivain pénétré de culture française, nous nous proposons de montrer que le détournement d’un mythe tel que celui de Tristan et Yseult est, pour les dramaturges modernes, moins une façon de détruire ce dernier ou de le remodeler à partir d’un quelconque modèle de déficit émotionnel qu’un moyen d’exhiber son inhérente logique émotionnelle et de réaffirmer ainsi la consubstantialité même de la structure mythique et des émotions. Plus encore, si le procédé parodique et alexithymique de ces pièces du vingtième siècle propose un modèle critique adéquat pour étudier la relation combinatoire entre mythe et logique des émotions, c’est parce qu’il met au jour la responsabilité du spectateur, les phénomènes de transferts et en fin de compte la question finale et primordiale du choix qui s’opère lors du processus de mythification.

Domains

Literature
No file

Dates and versions

hal-04026605 , version 1 (13-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04026605 , version 1

Cite

Séverine Reyrolle. De la parodie comme modèle de la critique émotionnelle. José Manuel Losada Goya; Antonella Lipscomb. Myth and Emotions, Cambridge Scholars Publishing, 2017. ⟨hal-04026605⟩
10 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More