Pareto, fondateur à (re)découvrir de la sociologie des finances publiques

Résumé : Les fondateurs italiens de la sociologie des finances publiques considèrent que la distinction entre gouvernants et gouvernés est centrale (tradition de Machiavel). Une place à part revient à Vilfredo Pareto qui, même s'il a enseigné à Lausanne, se rattache à la tradition italienne. Le Traité de sociologie générale part de la critique de la science financière pour montrer que les finances publiques relèvent des actions non logiques au service de l'élite au pouvoir. La théorie financière parétienne mobilise des analyses pertinentes pour nos sociétés, mais est peu connue en dépit de la renommée de ce classique. Elle s'inscrit dans la recherche complexe de l'équilibre social en relation avec la circulation des élites. Elle accepte des "approximations" méthodologiques pour souligner le rôle de l'idéologie, de l'action publique, du cycle économique, du clientélisme et de la spoliation de certaines classes sociales
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.univ-reims.fr/hal-01930994
Contributor : Bu De Reims Champagne-Ardenne <>
Submitted on : Thursday, November 22, 2018 - 2:08:34 PM
Last modification on : Friday, November 23, 2018 - 1:17:29 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01930994, version 1

Collections

Citation

Marc Leroy. Pareto, fondateur à (re)découvrir de la sociologie des finances publiques. SociologieS, Toulouse : Association internationale des sociologues de langue française, 2014, pp.1-29. ⟨hal-01930994⟩

Share

Metrics

Record views

18