Pourquoi la sociologie fiscale ne bénéficie-t-elle pas d'une reconnaissance institutionnelle en France ?

Résumé : Cet article vise à expliquer pourquoi la sociologie fiscale, malgré son intérêt pour le chercheur, le citoyen et le décideur, ne bénéficie pas d'une reconnaissance institutionnelle en France. L'état du savoir n'étant pas en cause, la réponse à cette question de sociologie de la connaissance est à chercher dans l'analyse du marché de la recherche fiscale. D'abord, des obstacles socio-institutionnels bloquent la demande publique, compte tenu de la réticence de l'administration à encourager des études dont l'urgence sociale est peu visible. Ensuite, la spécialisation technique de l'offre de connaissances favorise l'hégémonie normative de l'économie et du droit. Les variables du modèle proposé croisent ainsi des facteurs relevant de la demande ou de l'offre publique de connaissances, de caractéristiques générales ou propres à un pays, de logiques socio-institutionnelles ou épistémologiques. La conclusion suggère que la sociologie fiscale progressera dans le dialogue critique avec le droit et l'économie
Mots-clés : Sociologie fiscale
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.univ-reims.fr/hal-01931023
Contributor : Bu De Reims Champagne-Ardenne <>
Submitted on : Thursday, November 22, 2018 - 2:09:15 PM
Last modification on : Friday, November 23, 2018 - 1:17:28 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01931023, version 1

Collections

Citation

Marc Leroy. Pourquoi la sociologie fiscale ne bénéficie-t-elle pas d'une reconnaissance institutionnelle en France ?. Année Sociologique, Presses Universitaires de France, 2003, 53 (1), pp.247-274. ⟨hal-01931023⟩

Share

Metrics

Record views

27