Âmes d’enfants, un « film-parabole » représentatif de la propagande solidariste en France dans l’entre-deux-guerres

Résumé : Âmes d'enfants (Jean Benoit-Lévy et Marie Epstein, France, 1928) est un film engagé traitant des conditions de vie des ouvriers et prônant une plus grande intervention de l'État en matière de logement social, notamment par la construction de cités-jardins. D'un point de vue générique, le film s'inscrit dans la lignée des fables moralisatrices empreintes de réalisme social du cinéma des premiers temps. Il s'en écarte néanmoins par son discours social complexe, qui s'appuie sur un mode de lecture comparable à celui d'une parabole. Conciliant les ambitions du monde de l'éducation populaire et les goûts récréatifs du public, il aménage un espace d'échange entre les classes intermédiaires et le monde ouvrier. Cette tentative d'harmonisation des modes d'appréhension culturelle de divers publics trouve son pendant thématique dans l'engagement pour un modèle de société fondé sur la concorde sociale, qui s'inspire de la philosophie solidariste de Léon Bourgeois et qui fut promu par les gauches radicale et socialiste durant le Cartel des gauches.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [24 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-reims.fr/hal-02104327
Contributor : Bu De Reims Champagne-Ardenne <>
Submitted on : Wednesday, July 10, 2019 - 3:44:14 PM
Last modification on : Thursday, July 11, 2019 - 2:39:22 PM

File

1005808ar.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

Collections

Citation

Pascal Laborderie. Âmes d’enfants, un « film-parabole » représentatif de la propagande solidariste en France dans l’entre-deux-guerres. CiNéMAS, Université de Montréal, 2011, 22 (1), pp.151-173. ⟨10.7202/1005808ar⟩. ⟨hal-02104327⟩

Share

Metrics

Record views

29

Files downloads

14