Rome, un lieu commun ? Usage et usure du topos dans les récits des voyageurs français à Rome au XVIIe siècle - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Revue d'histoire littéraire de la France Year : 2004

Rome, un lieu commun ? Usage et usure du topos dans les récits des voyageurs français à Rome au XVIIe siècle

(1)
1

Abstract

A la fin du XVIe et au XVIIe siècles, l’art du voyage est devenu une discipline à part entière, liée à l’idéal humaniste d’un savoir encyclopédique et d’un art de la vie, où le sujet s’édifie intellectuellement et moralement au contact des choses vues, au fil des routes parcourues. Cet art engendre un discours spécifique et suscite une littérature foisonnante, issue aussi bien des milieux érudits que de simples amateurs. Si les modalités n’en sont pas aussi définies que celles des genres traditionnels, on voit cependant apparaître dès les années 1570 une série de traités d’« apodémique », qui s’emploient à donner des règles pour la rédaction du récit de voyage.
Not file

Dates and versions

hal-02917463 , version 1 (19-08-2020)

Identifiers

Cite

Emmanuelle Hénin. Rome, un lieu commun ? Usage et usure du topos dans les récits des voyageurs français à Rome au XVIIe siècle. Revue d'histoire littéraire de la France, 2004, L'époque de Berlioz : écrivains & artistes, 104 (3), pp.597-619. ⟨10.3917/rhlf.043.0597⟩. ⟨hal-02917463⟩
16 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More