Cristal et sempervivum : L’écriture allégorique dans L’Amour fou d’André Breton - Archive ouverte HAL Access content directly
Other Publications Year : 2012

Cristal et sempervivum : L’écriture allégorique dans L’Amour fou d’André Breton

(1)
1

Abstract

Il existe dans l’œuvre de Breton une veine allégorique puissante et multiforme dont on peut suivre le cours de Nadja à Arcane 17. L’Amour fou (1937), dernier grand texte du surréalisme d’avant-guerre, en offre une version intéressante qui explore les liens entre la rencontre amoureuse, les trouvailles de mots et d’objets. Les sept chapitres de contenu assez hétérogène font alterner les registres de la divagation poétique et de l’interprétation : l’écriture de ce livre peut ainsi être replacée dans la tradition rhétorique de l’allégorie, figure ambivalente de l’énigme et du dévoilement. C’est cette inscription à peine reconnue par l’auteur et par les commentateurs que l’on voudrait ici interroger.
Fichier principal
Vignette du fichier
2004_ASTU_Trouvé.pdf (313.45 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-02994557 , version 1 (07-11-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike - CC BY 4.0

Identifiers

  • HAL Id : hal-02994557 , version 1

Cite

Alain Trouvé. Cristal et sempervivum : L’écriture allégorique dans L’Amour fou d’André Breton. 2012. ⟨hal-02994557⟩
56 View
84 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More