Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Aux limites du genre : le Quatuor à cordes en sol# op. 112 de Florent Schmitt

Résumé : C’est en 1947 que Florent Schmitt (1870-1958) se lance dans la composition d’un quatuor à cordes. Pourtant expérimenté dans le domaine de la musique de chambre – dès les années 1900, il signe de magnifiques œuvres comme le Quintette pour cordes et piano (1908) –, il n’aborde ce genre spécifique qu’une fois dans sa vie et en toute fin de carrière, à l’instar de Franck et de Fauré, son maître en composition. Écrit dans la période mouvementée de l’après guerre, et contemporain du Livre pour quatuor (1948-1949) de Boulez, le Quatuor à cordes en sol dièse op. 112 de Schmitt, auteur qui fait partie de la génération de Debussy, Ravel, Koechlin, notamment, est ancré dans la tradition française, celle-ci étant traitée de manière très personnelle. Partant du cadre traditionnel en quatre mouvements, Schmitt revisite en effet les questions de forme, d’unité thématique, d’harmonie, et accumule les expériences dans les domaines du rythme, du contrepoint et de l’écriture des instruments à cordes, écriture qui mène les interprètes au bout de leurs possibilités. Ainsi, cette œuvre magistrale et redoutable illustre tout à la fois, pour le quatuor à cordes, la fin d’une époque et les limites du genre et pose la question de son devenir.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal.univ-reims.fr/hal-03002719
Contributor : Florence Doé de Maindreville <>
Submitted on : Thursday, November 12, 2020 - 10:14:00 PM
Last modification on : Friday, November 13, 2020 - 10:44:58 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03002719, version 1

Collections

Citation

Florence Doé de Maindreville. Aux limites du genre : le Quatuor à cordes en sol# op. 112 de Florent Schmitt. H. Gonnard et C. Heine. La musique de chambre au milieu du XXe siècle, Presses universitaires François Rabelais, p. 83-113, 2017, 978-2-86906-489-8. ⟨hal-03002719⟩

Share

Metrics

Record views

9