Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Le superlatif relatif et la solution partitive

Résumé : Cet article montre, à propos d'un énoncé comme 'Jean a escaladé la montagne la plus haute', contenant un superlatif, que sa double lecture, absolue et comparative, n'est pas justifiée et que la supposée lecture comparative provoquée par une mise sous focus d'un constituant de la phrase n'est en fait qu'une interprétation contrastive polémique, sans aucun rapport avec la présence du superlatif dans l'énoncé. Contre l'hypothèse de l'indétermination de l'article défini et donc de l'inexistence du référent du superlatif relatif, nous montrons que son existence est assurée par l'ensemble de départ partitif, toujours défini, dont est extrait l'exemplaire détenant la propriété au plus haut ou au plus bas degré.
Document type :
Book sections
Complete list of metadata

https://hal.univ-reims.fr/hal-03488843
Contributor : Bu De Reims Champagne-Ardenne Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, December 17, 2021 - 4:24:41 PM
Last modification on : Tuesday, December 21, 2021 - 3:46:59 AM

File

24 Hilgert.pdf
Explicit agreement for this submission

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : hal-03488843, version 1

Collections

Citation

Emilia Hilgert. Le superlatif relatif et la solution partitive. Peter Lauwers, Katia Paykin, Mihaela Ilioaia, Machteld Meulleman et Pascale Hadermann (dir.). Quand le syntagme nominal prend ses marques : du prédicat à l'argument, Editions et presses universitaires de Reims, pp.541-562, 2021, 9782374961460. ⟨hal-03488843⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles