Le superlatif relatif et la solution partitive - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2021

Le superlatif relatif et la solution partitive

(1)
1

Abstract

Cet article montre, à propos d'un énoncé comme 'Jean a escaladé la montagne la plus haute', contenant un superlatif, que sa double lecture, absolue et comparative, n'est pas justifiée et que la supposée lecture comparative provoquée par une mise sous focus d'un constituant de la phrase n'est en fait qu'une interprétation contrastive polémique, sans aucun rapport avec la présence du superlatif dans l'énoncé. Contre l'hypothèse de l'indétermination de l'article défini et donc de l'inexistence du référent du superlatif relatif, nous montrons que son existence est assurée par l'ensemble de départ partitif, toujours défini, dont est extrait l'exemplaire détenant la propriété au plus haut ou au plus bas degré.
Fichier principal
Vignette du fichier
24 Hilgert.pdf (396.04 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-03488843 , version 1 (17-12-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - CC BY 4.0

Identifiers

  • HAL Id : hal-03488843 , version 1

Cite

Emilia Hilgert. Le superlatif relatif et la solution partitive. Peter Lauwers, Katia Paykin, Mihaela Ilioaia, Machteld Meulleman et Pascale Hadermann (dir.). Quand le syntagme nominal prend ses marques : du prédicat à l'argument, Editions et presses universitaires de Reims, pp.541-562, 2021, 9782374961460. ⟨hal-03488843⟩
11 View
6 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More