HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Jeux d’Érôs dans la « Pharmacie de Platon » de Jacques Derrida : Contribution à la question de l’érotique comme intermédiaire

Résumé : Lisant le 'Phèdre' de Platon avec et au-delà de Jacques Derrida, Gabrièle Wersinger convoque l’approche philosophique et lexicologique pour interroger les notions d’écriture et de parole, de jeu et de lecture, rendues à leur complexité parfois indécidable. Sous le titre « La Pharmacie de Platon », Derrida avait transposé dans son texte de 1968 le mot pharmakon trouvé chez le philosophe grec, un « mot qui signifie à la fois remède et poison ». Le pharmakon / la pharmacie signale une difficulté féconde : le mot qui s’applique à l’écriture, au jeu et par extension, comme une sorte de joker, à d’autres notions, « ne se laisse pas saisir, conceptualiser, comprendre au sens critique ou philosophique ». Il est rebelle à la catégorisation, ce qui permet à Derrida de relire Platon contre le platonisme, ou encore Platon écrivain sous Platon philosophe, convoquant au passage le Saussure des anagrammes plutôt que celui de la linguistique. Se frottant au « jeu de la langue » écrite, « Platon serait à la fois le jouet et le joueur ». Mais cette lecture (écrite) de Platon par Derrida « semble omettre un détail important : le jeu pharmacologique est érotique ». Wersinger lit ici au-delà de Derrida, faisant retour à la parole de Socrate et à l’écriture de Platon pour prolonger plus que réellement contredire l’auteur de La Pharmacie. L’incorporation d’Éros, figure du sujet désirant, dans le jeu de cette lecture élargie amène à lui faire place dans tout discours : littéraire, philosophique, moral et même mathématique. (extrait de la préface, Alain Trouvé)
Document type :
Book sections
Complete list of metadata

https://hal.univ-reims.fr/hal-03500014
Contributor : Bu De Reims Champagne-Ardenne Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, December 21, 2021 - 5:42:13 PM
Last modification on : Friday, January 7, 2022 - 3:40:20 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, March 23, 2022 - 10:19:20 AM

File

EPUREAIL_14_A_03_Wersinger.pdf
Explicit agreement for this submission

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : hal-03500014, version 1

Collections

Citation

Anne Gabrièle Wersinger Taylor. Jeux d’Érôs dans la « Pharmacie de Platon » de Jacques Derrida : Contribution à la question de l’érotique comme intermédiaire. Christine Chollier; Anne-Élisabeth Halpern; Alain Trouvé. Du jeu dans la théorie de la lecture, 14, Éditions et Presses universitaires de Reims, pp.37-70, 2020, Approches interdisciplinaires de la lecture, 978-2-37496-108-8. ⟨hal-03500014⟩

Share

Metrics

Record views

14

Files downloads

15