Rational” and “irrational” cognitions: which links between magical thinking and scientific thinking in everyday life reasonings? - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Intellectica - La revue de l’Association pour la Recherche sur les sciences de la Cognition (ARCo) Year : 2014

Rational” and “irrational” cognitions: which links between magical thinking and scientific thinking in everyday life reasonings?

Cognitions « rationnelles » et « irrationnelles » : quels liens entretiennent la pensée magique et la pensée scientifique dans les raisonnements quotidiens ?

(1, 2)
1
2

Abstract

In everyday life, many events and behavior’s explanations refer to beliefs and reasonings are sometimes based on magical thinking. Associative and categorical reasoning is priviledged. Judgments are based on the principle of similarity, on coherence of information and also on hypotheses confirmation without taking into account their validation. Scientific thinking, based on logical reasoning, invalidation and elaboration of alternative hypotheses, process differently. According to the review of the literature, these two modes of thinking differ also in the motivations of their use. The magical thinking would rather rely on a pragmatic motivation to accommodate personal needs and conclusions and would have an adaptative function. As for the scientific thinking, it would rather rely on epistemic motivation to search for accuracy. These two modes of thinking are proned to social regulations and seem to reflect adaptative dynamics of the human thinking.
Dans la vie quotidienne, de nombreuses explications d’événements et de comportements se réfèrent à des croyances et les raisonnements utilisés relèvent parfois de la pensée magique. Le raisonnement associatif et catégoriel est alors privilégié. Les jugements sont élaborés à partir du principe de similarité et sont basés sur la vraisemblance, la cohérence de l’information et la confirmation d’hypothèses sans qu’il soit question de leur validation. La pensée scientifique se différencie quant à elle par le recours à des raisonnements logiques, à l’infirmation et par l’élaboration d’hypothèses alternatives. La revue de la littérature montre que ces deux modes de pensée se différencient également par les motivations sous-jacentes à leur utilisation. La pensée de type magique reposerait davantage sur une motivation pragmatique à accommoder les besoins personnels et les conclusions et serait dotée d’une fonction d’adaptation. De son côté, la pensée scientifique reposerait davantage sur une motivation épistémique de recherche d’exactitude. Ces deux modes de pensées font l’objet de régulations sociales et semblent refléter les dynamiques adaptatives de la pensée humaine.
Not file

Dates and versions

hal-02172545 , version 1 (03-07-2019)

Identifiers

Cite

Emmanuèle Gardair. Cognitions « rationnelles » et « irrationnelles » : quels liens entretiennent la pensée magique et la pensée scientifique dans les raisonnements quotidiens ?. Intellectica - La revue de l’Association pour la Recherche sur les sciences de la Cognition (ARCo), 2014, 2 (62), pp.51-68. ⟨10.3406/intel.2014.1033⟩. ⟨hal-02172545⟩
63 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More