Croyances religieuses, rites et superstition répondent-ils à un besoin de contrôle ?

Résumé : Si la religion catholique se démarque de la superstition en condamnant le recours à certains rites considérés comme païens, certaines pratiques religieuses orientées vers un but pragmatique restent toutefois proches de la superstition. Alors que la superstition renvoie à des croyances considérées comme infondées, par opposition à la science, mais également par l'écart avec les dogmes religieux, les pratiques et les rites admis par l’institution ; la frontière entre religion et superstition est en réalité poreuse. Croyances superstitieuses, croyances religieuses et pratiques magico-religieuses mises en œuvre par les individus entretiennent en effet des liens complexes. L’étude suivante examine leurs caractéristiques avec l’hypothèse que le besoin de contrôle d’un environnement incertain constitue une variable médiatrice expliquant le recours aux croyances superstitieuses et aux rites religieux-superstitieux.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.univ-reims.fr/hal-02172558
Contributor : Emmanuèle Gardair <>
Submitted on : Wednesday, July 3, 2019 - 9:29:04 PM
Last modification on : Wednesday, October 16, 2019 - 1:23:10 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02172558, version 1

Collections

Citation

Emmanuèle Gardair. Croyances religieuses, rites et superstition répondent-ils à un besoin de contrôle ?. Cahiers de psychologie politique, Association française de psychologie politique, 2015. ⟨hal-02172558⟩

Share

Metrics

Record views

29