Jeux de son, jeux de sens, jeux de langue ou le fabuleux destin de la mandragore - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2020

Jeux de son, jeux de sens, jeux de langue ou le fabuleux destin de la mandragore

(1)
1

Abstract

Jeux de son, jeux de sens, jeux de langue ou le fabuleux destin de la mandragore Liber Amicorum. Mélanges offerts à Emilia Hilgert sous la direction de Machteld Meulleman, Silvia Palma et Anne Theissen, Reims , EPURE, 2020, p. 53-68. C'est ici le gibet !-Et voilà paraître dans la brume un juif qui cherche quelque chose parmi l'herbe mouillée, à l'éclat doré d'une main de gloire 1. Le philosophe Théophraste, un élève d'Aristote, appelait la mandragore anthropomorphon. Cette racine, dont la forme évoque un petit homme, qui participe donc à la fois du règne végétal et humain, cette racine n'a cessé de fasciner et de nourrir force spéculations reposant sur des théories analogiques. Herbe des magiciens, elle renvoie au temps mythique où Cronos jette sa semence sur la terre et où les êtres germent au lieu de s'engendrer 2. On prête à cet homunculus toutes sortes de vertus médicinales, narcotiques et aphrodisiaques ; la mandragore est le recours des femmes bréhaignes, et, du Moyen Âge jusqu'au seuil de notre temps, on en trouvait cachées dans les armoires des ménages qui en espéraient chance et prospérité. Mais ce n'est pas seulement sa forme qui a nourri l'imaginaire ; son nom à son tour a essaimé, fécond, et a généré des strates de signifiances et jusqu'à de véritables mythes littéraires, notamment à la faveur de jeux de traduction et d'analogie phonétique. Ce cas exemplaire de mouvance du signe par rapport à son référent oblige son explorateur à visiter différents continents scientifiques, tous familiers à Emilia Hilgert qui les a tant arpentés tout au long de sa carrière. Entrons donc hardiment dans le sujet ! Nomen : leçons linguistiques Commençons par examiner le mot. Il est attesté en grec (μανδραγόρας) et passe en latin sous la forme de mandragora(s). Mais son origine reste obscure. Walter von Wartburg 3 formule quelques hypothèses en invoquant de possibles « transformations » (Umgestaltung), voire des « altérations » (Entstellung) qui auraient marqué l'évolution du mot ainsi que les res qu'il désigne. Reste cette constante que le terme renvoie, via l'univers végétal, aux domaines de la médecine et de la magie, très mal discriminés pendant des siècles ; il reste d'ailleurs attesté dans l'onomastique ionienne où il désigne le nom d'un médecin. Mandragora entre ensuite dans la langue française ; c'est alors que se produit une « transformation » sinon « altération » de taille, immédiatement visible lorsqu'on examine la somme impressionnante de variantes attestées entre le XII e et le XV e siècle ; si la langue médiévale est coutumière de cette instabilité, on perçoit cependant clairement, dès le départ, l'influence d'une étymologie populaire, cas de « philologie poétique » exemplaire qui fait osciller le terme entre deux familles distinctes :
Fichier principal
Vignette du fichier
EPULIBER_A_03 Ueltschi.pdf (2.31 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-02995503 , version 1 (09-11-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike - CC BY 4.0

Identifiers

  • HAL Id : hal-02995503 , version 1

Cite

Karin Ueltschi. Jeux de son, jeux de sens, jeux de langue ou le fabuleux destin de la mandragore. Meulleman, Machteld Claire; Palma, Silvia; Theissen, Anne. Liber Amicorum : clins d'oeil linguistiques en hommage à Emilia Hilgert, ÉPURE - Éditions et Presses universitaires de Reims, pp.53-68, 2020, 978-2-37496-107-1. ⟨hal-02995503⟩
43 View
71 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More